Programme de Réhabilitation et d’Intégration des Quartiers d’Habitation

Répondre aux besoins des habitants de quartiers populaires tunisiens en matière d’infrastructures, de services et d’équipements et prévenir la formation de l’habitat informel

La révolution tunisienne de 2011 a levé le voile sur les profondes inégalités sociales et territoriales existantes à l’échelle du pays. L’illustration de ces inégalités territoriales est particulièrement forte dans les quartiers « populaires » qui se sont développés de manière spontanée ces dernières décennies en périphérie des villes. Souffrant d’un manque d’accès aux services de base et équipements, les populations de ces quartiers résident en marge de la société. Face à ce constat, l’Etat tunisien renforce son action en faveur de ces quartiers populaires et de la prévention de l’habitat informel. A ce titre, les partenaires d’UPFI interviennent aux côtés du gouvernement tunisien en soutenant le deuxième Programme de Réhabilitation et d’Intégration des Quartiers d’Habitation (PRIQH 2).

Contexte du projet

Apporter des solutions à la problématique des quartiers populaires sous-équipés

La Tunisie, un des pays les plus urbanisés de la région méditerranéenne, compte plus des deux tiers de sa population en milieu urbain. L’urbanisation et la concentration urbaine ont connu un développement rapide sur les trente dernières années. Ce phénomène a entraîné la création, majoritairement en périphérie des villes, de quartiers précaires. Ces zones d’habitat informel doivent faire face à de véritables problématiques urbaines d’accès aux services de base et aux équipements.

La présence d’équipements socio-collectifs et économiques y fait défaut alors qu’elle est cruciale pour le développement d’activités économiques et industrielles dans ces quartiers, qui pour la plupart souffrent de niveaux élevés de chômage en particulier des jeunes.

Suite à la révolution tunisienne de 2011, et au constat de profondes inégalités sociales et territoriales, l’Etat tunisien a décidé d’accentuer son intervention en faveur notamment de ces quartiers populaires.

Afin d’améliorer les conditions de vie des populations de ces quartiers et de soutenir les leviers d’un développement socio-économique local, les autorités tunisiennes ont lancé en 2012 le PRIQH. Ce programme, d’un coût total de près de 250 millions d’euros, mis en œuvre entre 2013 et 2019, bénéficie d’un financement de l’Etat tunisien, l’AFD, l’Union européenne et la BEI.

Cette démarche multi-ville, mise en place à l’échelle du territoire tunisien  dans 140 quartiers précaires, a pour finalité d’améliorer les conditions de vie des habitants des quartiers populaires.

L’Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU) est l’opérateur public du PRIQH 1, sous la tutelle du Ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire (MEHAT). Créée en 1981, l’ARRU exécute la politique nationale en matière de réhabilitation et de rénovation urbaine pour le compte de l’Etat et des collectivités publiques en vue de doter les quartiers d’habitation informels des infrastructures de base.

En parallèle de la composante d’investissement, le programme global visait à favoriser l’adoption de réformes en faveur d’une politique de la ville. Deux autres volets comprenaient un appui institutionnel à la structuration de cette politique de la ville permettant une action urbaine globale et cohérente, et un appui au renforcement des capacités des collectivités locales.

© ARRU (Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine)

Quartiers d’habitation informelle intégrés au PRIQH 2, Tunisie
© Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU)

Le projet UPFI

Renforcer l’intervention en faveur de quartiers urbains intégrés et équipés

Dans la continuité des actions menées au titre du PRIQH 1 et face au constat d’une accélération du développement des quartiers informels, le MEHAT a décidé de prolonger son action en faveur de la résorption de l’habitat informel et l’amélioration du cadre de vie, de l’accès aux services de bases et la création de nouvelles opportunités d’emplois pour les habitants de ces quartiers populaires.

A ce titre, le MEHAT a mandaté l’ARRU pour le lancement d’un second programme national de réhabilitation des quartiers informels. Intégré au plan quinquennal 2016-2020 de développement économique et social, le PRIQH 2 consisterait à intervenir dans près de 150 quartiers, sur un  total de 274 quartiers ciblés lors d’un processus d’identification entamé en 2015, représentants 171 communes et 1.22 millions d’habitants.

Dans une logique de continuité avec les acquis du PRIQH 1, l’objectif de ce PRIQH 2 est d’intervenir sur les infrastructures de base et de renforcer, dans les quartiers bénéficiaires, l’accès aux équipements socio-collectifs, tels que des locaux pour des activités culturelles, sportives et de jeunesse, et l’implantation de locaux industriels, moteurs du développement socio-économique local et gages d’un développement urbain intégré.

Ces interventions seront conçues et réalisées en favorisant une approche respectueuse des contextes environnementaux et sociaux des quartiers et de leurs habitants.

Afin de permettre une amélioration des conditions de vie des habitants de ces quartiers, ces derniers doivent être associés aux projets de développement urbain. Le PRIQH 2 sera donc mis en œuvre à travers une implication à la fois des collectivités locales et de la société civile grâce à une démarche de concertation et de communication adaptée. Cette approche participative sera essentielle à l’adhésion des populations et à leur appropriation des équipements et infrastructures qui seront réalisés dans ces quartiers et leur pérennisation.

© ARRU (Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine)

Quartiers d’habitation informelle intégrés au PRIQH 2, Tunisie
© Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU)

Une assistance technique pour appuyer l’ARRU dans la conception, la mise en œuvre et la gestion du PRIQH 2

Le second Programme de Réhabilitation et d’Intégration des Quartiers d’Habitation (PRIQH 2) a été identifié et ajouté à la liste des projets UPFI en janvier 2017, du fait de son approche de développement urbain intégré, de sa dimension multi-ville et de son potentiel de réplicabilité à l’échelle régionale méditerranéenne.

L’expérience acquise lors de la mise en œuvre du PRIQH 1 a confirmé la nécessité d’appuyer l’ARRU et les autorités tunisiennes dans la préparation du programme et sa mise en œuvre afin de consolider la faisabilité des interventions du PRIQH 2, notamment en matière d’équipements socio-collectifs et de locaux industriels.

A cette fin, le PRIQH 2 est entré en juin 2017 dans la phase de préparation des projets UPFI et bénéficie d’une prestation d’assistance technique visant à accompagner l’ARRU dans la conception, la programmation, la gestion et le suivi des interventions du PRIQH 2.

La phase de préparation de ce projet UPFI aura également pour objectif de contribuer à l’accompagnement de l’Etat tunisien dans la préparation de la prévention de la formation des quartiers d’habitat informel.

Cette assistance technique qui est menée par un des groupements attributaires de l’Accord-cadre UPFI permettra à la fois de renforcer la dimension de développement urbain intégré des interventions de l’ARRU et de rendre le PRIQH 2 éligible auprès des institutions financières internationales, au premier rang desquelles l’AFD et la BEI, qui co-piloteront cette prestation d’assistance technique.

© ARRU (Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine)

Quartiers d’habitation informelle intégrés au PRIQH 2, Tunisie
© Agence de Réhabilitation et de Rénovation Urbaine (ARRU)

Indicateurs clés du projet

  • 2/3 de la population tunisienne vit en zone urbaine
  • Près de 250 millions d’euros de financements tunisien et européen alloués au PRIQH 1
  • Plus de 270 quartiers populaires ciblés par les PRIQH 1 et 2
  • Actualités du projet

    Projet

    LANCEMENT D’UNE NOUVELLE PREPARATION DE PROJET UPFI : LE PRIQH 2 EN TUNISIE

    Lors du premier trimestre de 2017, un nouveau projet a été identifié pour bénéficier d’un appui d’UPFI : la phase 2 du Programme de Réhabilitation et d’Intégration des Quartiers d’Habitation en Tunisie. A l’issue d’une consultation à travers l’Accord-cadre UPFI, le groupement attributaire a démarré la prestation d’assistance technique en juin 2017. Cette AT vise à accompagner l’ARRU (Agence de Réhabilitation et Rénovation Urbaine tunisienne) dans la conception, la programmation, la gestion et le suivi des interventions du PRIQH 2. La conception du programme sera notamment fondée sur une approche de participation locale et concertation des populations. La mission a également pour objectif d’appuyer le MEHAT (Ministère tunisien de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire) dans la prévention de la formation des quartiers d’habitat informel.